Recrutement chez Essilor : le choix de l'insertion

11 mars 2019

Vous êtes ici

Entretien croisé avec Fadoua Michaud, responsables des ressources humaines et Muriel Gaillard, service des ressources humaines de l’entreprise Essilor, leader mondial dans la fabrication de verres ophtalmiques et Pascale Durand, responsable insertion et partenariat à IDEES 21. Depuis une dizaine d’année, Fadoua Michaud et Pascale Durand collaborent avec succès, pour le recrutement chez Essilor de salariés qui ont préalablement suivi un parcours d’insertion chez IDEES.

Filiale d’une multinationale présente dans 100 pays du monde entier, le site d’Essilor Dijon est spécialisé dans la fabrication de verres premiums et labellisé Origine France Garantie. L’entreprise emploie 267 personnes en CDI et une cinquantaine de personnes en intérim. Site industriel de référence sur la métropole, Essilor Dijon fabrique plus de 3,8 millions de verres par an et assure la production pour tout le marché français.

Le GROUPE IDEES, dont le siège social est basé à Chenôve, est l’un des premiers acteurs français du secteur de l’insertion par l’économique. Ses structures travaillent aussi bien dans les domaines des espaces verts, du bâtiment, de la sous-traitance industrielle, de la restauration collective que de la mise à disposition de main d’œuvre. Cette diversification permet au groupe d’élargir son offre d’insertion et d’enrichir les parcours professionnels des publics qui lui sont orientés.

Quel profil recherchez-vous au sein de votre entreprise ?

Les postes que nous pourvoyons sont complexes et requièrent systématiquement un temps de formation, que nous organisons en interne. Parmi les prérequis, la motivation et la volonté de bien faire les choses sont très importantes, mais aussi la maîtrise de langue pour être en capacité de comprendre les consignes à la fois écrites et orales. Pour le site de production, notre politique d’entreprise consiste à recruter en CDI, prioritairement des personnes qui ont été intérimaires chez nous. Cela peut représenter entre 5 et 15 embauches par an. Nous ne dérogeons pas à ce principe avec le Groupe IDEES en faisant appel à l’agence de travail temporaire d’insertion IDEES INTERIM pour des missions allant jusqu’à 24 mois. Sur la dernière vague de recrutements réalisées, la moitié des personnes embauchées avait auparavant travaillé dans un des secteurs à IDEES 21.

En quoi tient le succès de votre collaboration ?

Pascale nous oriente des personnes fiables. La grande majorité des salariés d’IDEES qui ont travaillé en tant qu’intérimaire ont été recrutés en CDI. Il y a 8 ans, la première personne que nous avons recrutée par son intermédiaire était une jeune femme qui a d’abord occupé un poste de vérificatrice. Avec le temps, elle a évolué vers un poste d’agent qualité. Aujourd’hui, elle a pris des responsabilités et encadre une dizaine de personnes en tant que chef d’équipe.

Pascale Durand : Ceux qui connaissent le mieux les compétences de nos salariés en parcours d’insertion sont nos chefs d’équipe qui les encadrent au quotidien sur les différents supports d’activité. J’échange beaucoup avec eux pour voir quels profils sont prêts à occuper un poste chez Essilor. Notre relation tient à une confiance mutuelle : j’oriente les profils adaptés et je sais qu’ils seront dans une belle entreprise qui veillera à leur montée en compétence et comme pour tous leurs salariés, à leur bien-être au travail.

Y a-t-il une différence entre les salariés qui ont préalablement suivi un parcours en insertion et d’autres salariés orientés par un autre biais ?

La plupart d’entre eux ont eu un parcours de vie difficile. Cela leur a forgé une volonté incroyable pour s’en sortir. Nous pouvons compter sur eux, ils sont très motivés et nous remarquons par exemple, qu’il y a très peu d’absentéisme de leur part. Pendant un an, l’un des salariés a fait 20 km de vélo tous les jours pour venir au travail, il n’est pas arrivé une seule fois en retard au travail.