FDI Axe 2 : deuxième tour de France des projets inclusifs 

02 mars 2021

Vous êtes ici

Début février, lors de notre précédente newsletter, plusieurs projets innovants retenus dans le cadre du FDI Axe 2 ont été présentés. Cette première mise en lumière nous a donné envie d’en découvrir de nombreux autres. Repartons à la découverte de projets de développement inclusifs, portés par des entreprises adhérentes de la fédération !

Toujours plus de qualité pour l’insertion !

L’appel à projet FDI Axe 2 a permis à de nombreuses entreprises de renforcer leurs activités pour favoriser l’insertion socioprofessionnelle d’un plus grand nombre de personnes vulnérables. Pour certaines, il leur a même permis de se lancer dans l’aventure inclusive.

C’est le cas de l’association O.I.E, experte dans le secteur de la propreté, qui porte une nouvelle activité entièrement dédiée à l’insertion : Lo’Rose. Celle-ci réalisera des prestations de renforcement de désinfection et de nettoyage performant à haute pression. Ses services seront principalement proposés aux collectivités, communes et bailleurs du territoire de la métropole d’Orléans. Le projet accompagnera prioritairement des femmes à la recherche d’un emploi, issues des quartiers prioritaires de la métropole. Le projet a été conçu afin de faciliter leur accès à un parcours d’insertion notamment grâce à des horaires de travail adaptés qui solutionnent le frein à l’emploi lié à la garde d’enfants. Les salariées qui intégreront ce dispositif seront amenées, par le biais de la formation, à acquérir des savoir-faire professionnels, à obtenir le permis de conduire, à recevoir une attestation «opératrice en nettoyage et décapage haute pression» et «habilitation électrique». Ce projet vise la création de trois postes en parcours d’insertion exclusivement féminins, soit 2,3 ETP en 2021.

Eureka Saône-et-Loire et Eureka Nièvre ont choisi de s’attaquer, dans le cadre du FDI Axe 2, aux freins liés à la mobilité. Partant du constat que sur leurs deux territoires ruraux, ce problème était d’autant plus central, les deux entreprises de travail temporaire d’insertion (ETTi) ont acté l’embauche d’un référent mobilité au sein de leur agence qui aura en charge la gestion du parc des véhicules mis à disposition des salariés et les relations avec les autres acteurs de la mobilité sur le territoire. Le référent accompagnera également les personnes dans leurs démarches pour passer le permis de conduire et pour travailler sur les freins liés à la mobilité qu’ils soient physiques et/ou psychologiques. Cet accompagnement va permettre la création de trente emplois supplémentaires.

Le projet Résaclay, cocréé par l’entreprise d’insertion (Ei) RE-Saclay et l’ETTi PRO EMPLOI, vise quant à lui la création d’un organisme de formation (« CFAIME IDF ») proposant un plateau technique certifié QUALIOPI aux métiers du transport et de l’environnement (branche déchets). Le projet apporte une réponse à l’ensemble des personnes en insertion de la région et ayant un projet en lien avec les métiers du transport. Il repose sur une construction partenariale associant des organismes de formation (Promotrans), l’OPCO Uniformation, la MEIF Paris-Saclay, des réseaux de l’IAE dont la fédération des entreprises d’insertion Ile-de-France. Un projet d’avenir pour le territoire qui permet aux deux entreprises d’augmenter leur offre d’insertion.

Les Chantiers du Barrois SAS, Ei située à Bar-le-Duc dans la Meuse, intervient depuis plus de 30 ans dans le domaine de l’environnement. L’entreprise, impactée par la crise sanitaire, s’est saisie du FDI Axe 2 pour s’engager dans un plan d’action ambitieux autour de trois axes:
- La conduite d’un plan d’action global dédié au développement durable sur les cinq prochaines années qui passera notamment par la labellisation RSEi (Responsabilité Sociétale des Entreprises Inclusives) de l’entreprise ;
- La transition énergétique avec le développement d’un projet photovoltaïque en autoréalisation au sein de l’entreprise dont le but est de développer un nouveau secteur d’activités mais, également, une démarche coopérative et solidaire autour des énergies renouvelables qui doit donner naissance à un « tiers-lieu ».
- La gestion intégrée de l’eau et de la biodiversité. Le développement des compétences de l’entreprise lié à ces sujets sert de support à l’aménagement écologique des espaces urbains, industriels et commerciaux pour permettre la reconquête de la biodiversité et la protection de la ressource en eau dans les espaces anthropisés.

Ces trois axes permettront à l’entreprise de créer neuf emplois supplémentaires.

Essaimage de bonnes pratiques et de modèles inclusifs sur les territoires

Pour d’autres, le FDI Axe 2 a été une occasion d’accélérer leur installation sur de nouveaux territoires. Ainsi Fastroad Insertion, ensemblier inclusif composé d’une entreprise adaptée qui gère la mobilité de personnes en situation de handicap et qui s’ouvre aussi à des activités de transport de marchandises en utilisant les services d’une Ei nouvellement créée, se déploie en Ile-de-France. L’objectif est de créer quatre-vingts postes en 2021 et de multiplier les implantations avec trois 3 autres sites dans la région francilienne, mais également dans la région AURA. Ce projet ambitieux présente une forte valeur ajoutée et porte le rapprochement de structures inclusives au sein d’un ensemblier de belle facture. L’unité départementale du 93 ne s’y est pas trompée en lui octroyant le plus important budget du département.

Cet essaimage est aussi au cœur du projet suivant qui a choisi de faire un focus sur les Outre-Mer. 

LVD Environnement, Ei implantée à Mayotte, développe depuis plus d’un an des activités liées à la propreté des sites, à la défense de l’environnement et de la gestion des déchets de l’île. Positionnée clairement sur le secteur concurrentiel, elle offre à ses interlocuteurs, entreprises, collectivités et Etat, des réponses expertes. Dans le cadre du FDI-2 mahorais, l’entreprise déploie ses activités de reboisement, de gestion de points d’eau, de sensibilisation à la gestion des déchets de construction de logements à partir de containers sur tout le territoire… Elle ambitionne la création de plus de trente-cinq postes d’insertion en 2021.

Renforcer l’existant tout en se diversifiant pour être toujours plus performant

Les quatre entreprises suivantes ont toutes fait le choix de la diversification d’activités en partant de leur cœur de métier et de leur savoir-faire. 

C’est le cas du projet porté par La Boite à Papiers, Ei de Nouvelle-Aquitaine, qui développe de nouvelles activités de recyclage. Historiquement investie dans l’économie circulaire, l’entreprise va déployer de nouvelles solutions pour des produits insuffisamment valorisés. Le projet intègre ainsi la mise en place de nouvelles technologies de manutention comme la robotique, les convoyeurs, de nouveaux logiciels. Il permettra, par la formation, de développer des compétences aujourd’hui recherchées par les acteurs de l’emploi du territoire tout en déployant de nouvelles prestations aujourd’hui existantes. Le projet aboutira à la création de vingt-cinq emplois d’insertion sur les deux prochaines années.

Dans le cadre du FDI rebond axe 2, Sinéo Berry, Ei spécialiste du nettoyage de véhicules et de locaux, a fait le choix de diversifier ses activités. Elle va ainsi développer un service de nettoyage à base de vapeur basse pression. Cette technique innovante et écologique (aucune utilisation de produits) permet le nettoyage des murs, façades et dallages. Dans ce cadre, le maintien et la création de quatre ETP d’ici 2022 est prévue. 

Depuis 2008, l’entreprise EVE, Environnement Valorisation Emploi, installée à Montluçon, développe son offre d’insertion et est passée de sept ETP conventionnés au départ à 100 ETP aujourd’hui. EVE est devenu un acteur régional incontournable de l’industrie des déchets électroniques (DEEE). Grâce au FDI2, elle poursuit sa stratégie de croissance en industrialisant davantage son activité de recyclage, en se donnant les moyens d’une plus grande notoriété et en diversifiant son activité vers le réemploi et le commerce en circuit court. 

Son projet des «Halles de l’économie circulaire» passe par une montée en gamme de l’offre et des parcours d’insertion. Dans ce cadre l’entreprise s’est fixée des objectifs ambitieux pour permettre le succès du projet. Il est coconstruit avec différents acteurs du territoire, notamment avec Recyclea (entreprise adaptée) qui s’occupera de l’informatique reconditionnée, l’atelier et chantier d’insertion (ACI) l’Aménagerie proposera des meubles upcyclés et l’ACI L’Atelier de Pénélope, des habits choisis pour leur qualité et plus-value. Leur espace de vente sera particulièrement attractif pour les clients avec l’objectif de créer les « Galeries Lafayette » de l’emploi et du réemploi.

Enfin, l’entreprise traiteur Planète Sésame 92 fait feu de tout bois pour contrer la crise qui frappe durement le secteur de la restauration. Dans le cadre du FDI axe 2, un dossier articulé autour de trois axes a été déposé. Tout d’abord, l’entreprise développe une nouvelle activité de e-commerce pour livrer des repas aux télétravailleurs, aux salariés des petites entreprises de Nanterre sans cantine et aux personnes âgées. Ensuite, elle créée une activité de click and collect et commercialise une nouvelle marque de bol : UJUMI qui veut dire « remplis ton bol » en esperanto et se prononce OUYOUMI. Enfin, elle ouvre une cantine sous l’enseigne UJUMI à Nanterre (92) en plein quartier prioritaire. Ce beau projet doit permettre la création de huit emplois en 2021, avant un essaimage sur d’autres territoires en 2022.